Après l’enthousiasme de Christine Lagarde pour les cryptomonnaies, prochaine présidente de la banque centrale européenne et de Mu Changchun, directeur adjoint de la banque centrale de chine, c’est au tour de Mark Carney, président de la banque d’Angleterre d’exprimer son intérêt pour les cryptomonnaies.

L’idée émane d’une peur de dominance des marchés internationaux par une devise unique comme le dollar ou le yuan. Une alternative à l’hégémonie des devises fiduciaires, la technologie blockchain présente une solution d’échange plus efficace. Une devise numérique émise par les banques centrales permettrait d’intensifier le niveau de sécurité des échanges et la fluidité des transferts. Le monopole du dollar sur certains actif, notamment sur le pétrole pourrait s’effacer, pour laisser place à des cryptomonnaies plus efficaces et transparentes pour les échanges internationaux.

« Dollar is too dominant and could be replaced by digital currency »

Mark Caney, Président de la Banque d’Angleterre 

Découvrez la blockchain avec Blockchainvest