Bitcoin et Covid-19

D

epuis le début de la pandémie du Covid-19, la majorité des marchés internationaux connaissent des mouvements à la baisse importants. Après 10 ans de progression, ces marchés gonflés artificiellement par les politiques de création monétaire et de taux d’intérêt faibles des banques centrales étaient voués à connaître tôt ou tard une chute brutale de leur valorisation.

La majorité des investisseurs cherche à récupérer un maximum de liquidités. Le CAC 40 a perdu plus de 35% en un mois, le Dow Jones 30%. Même l’or, valeur refuge par excellence, a perdu plus de 11% de sa valeurs en un mois.

Le Bitcoin a lui aussi connu de forts mouvements baissiers, remettant en cause son statut de valeur refuge pour ses opposants. Le Bitcoin a effectivement bougé dans le même sens que les autres actifs, mais la corrélation entre deux valeurs ne peut pas être significative sur une période de 10 jours. Le statut de valeur refuge s’étudie sur le long terme.

Nous voyons bien que sur le plus long terme, les corrélations sont beaucoup plus faibles entre le Bitcoin et les actifs traditionnels.

Les banques centrales européenne et américaine ne sont pas encore parvenues à rassurer les investisseurs, malgré des taux américains proches de 0% et un programme de rachats d’actifs à hauteur de 750 milliards d’euros de la BCE avant la fin 2020. Le Bitcoin a quant à lui une quantité limitée à 21 millions d’unités et n’est pas centralisé, aucun agent ne peut intervenir pour changer cette quantité maximale.

Depuis quelques jours, le Bitcoin connaît un net rebond, passant de 4900$ à près de 6000$ en l’espace d’une semaine. Nos études prévoient un support autour des 5500$.

Sources : Blockchainvest, Investing, Bloomberg


Découvrez la blockchain avec Blockchainvest