Alors qu’il doit passer la main à Christine Lagarde fin octobre à la tête de la Banque Centrale Européenne, Mario Draghi a présenté lors de sa dernière conférence de presse une série de mesures destinées à stimuler l’économie.

Pour la première fois depuis mars 2016, la BCE a baissé son taux de dépôt de -0,40% à -0,50% afin d’inciter les banques commerciales à prêter aux entreprises et aux particuliers plutôt que de placer leurs liquidités à la banque centrale. Par ailleurs, elle a aussi annoncé la reprise du programme d’assouplissement quantitatif (QE) dès le 1er Novembre 2019 au rythme de 20 milliards d’euros par mois.

Ces mesures vont avoir la conséquence directe de déprécier l’euro, lui qui oscille autour des 1,10$ depuis quelques semaines. Cette dépréciation de l’euro a une incidence sur la valeur de l’épargne des ménages qui cherchent de nouvelles réserves de valeur.

Nous remarquons que le cours du Bitcoin et la masse monétaire au sens large (agrégat M3) sont corrélés positivement en Year-on-Year, ce qui pourrait confirmer le caractère de valeur refuge associé au Bitcoin depuis quelques mois.

Découvrez la blockchain avec Blockchainvest